LIBRAIRIE JEAN-LOUIS ETIENNE

LIBRAIRIE JEAN-LOUIS ETIENNE

La Bibliophilie, une sanction

Baronian, Jean-Baptiste : La Bibliophilie. Une sanction. Essai.

Lausanne, L'Âge d'homme, 2006. 21 × 14 br. Couverture illustrée (portrait de Charles Nodier par Tony Johannot), 47 p.

Édition originale tirée à trois cent exemplaires numérotés (après 33 exemplaires numérotés et signés par l'auteur et l'éditeur).

Achevé d'imprimer en janvier 2006.

 

Même si elle n'est pas spécialisée dans le domaine qui nous intéresse, nous connaissons tous les éditions « L'Âge d'homme » de Lausanne et son toujours dynamique directeur Vladimir Dimitrijeviċ (« Dimitri » pour les intimes !) En effet, de nombreux ouvrages indispensables ont été publiés dans ses différentes collections, qu'il s'agisse par exemple de « Vampyr » de l'allemand Hans-Heinz Ewers, de textes du tchèque Karel Čapek, du serbe Branimir Scepanoviċ ou du russe Mikhaïl Boulgakov. Le Versin (comme on dit Le Littré) est paru également chez « L'Âge d'homme » (« Encyclopédie de l'utopie et de la science-fiction », 1972, réédité en 1984). N'oublions pas les indispensables « Bibliographie de Dracula » de Jacques Finné et « Un Nouveau Fantastique » de Jean-Baptiste Baronian. « L'Âge d'Homme » se veut également un éditeur d'auteurs belges, avec entre autres des œuvres de Jean Muno, Robert Poulet ou Georges Simenon ainsi que des études sur cet auteur ou Michel de Ghelderode.

 

Près de trente ans après sa première publication chez cet éditeur suisse, Jean-Baptiste Baronian publie « La Bibliophilie. Une sanction ». Il livre ici ses impressions sur sa passion et ceux qui la partage, avec un regard à la fois passionné et détaché, s'amusant du jargon spécifique et des méprises qu'elles peuvent engendrer dans le grand public (imaginez par exemple que ce signifie pour le non initié un « grand papier Japon avec envoi et suite des bois ») et s'interroge sur l'ignorance et le désintérêt des auteurs pour les belles éditions, citant Marcel Aymé (« xxx ») et rappelant une anecdote amusante sur le regretté Jean Muno.

 

Peu de temps après, Jean-Baptiste Baronian a préfacé un catalogue de vente d'un libraire « en chambre » (le terme — exact — est fort peu usité et suscite toujours quelques sourires) spécialisé dans la littérature de genre et qui a eu l'idée de le rédiger à la lecture de « La Bibliophilie, une sanction ».

 

Le résultat réjouira les collectionneurs : cent ouvrages de toute rareté signés — dans l'ordre d'apparition — Jean-Baptiste Baronian, Serge Brussolo, Frédéric Dard, Michel de Ghelderode, Thomas Owen, Jean Ray, Georges Simenon, Stanislas-André Steeman, Jacques Sternberg, Henri Vernes, Pierre Véry et d'autres noms prestigieux sont recensés. On y trouve de même des titres parmi les plus recherchés de collections mythiques : « Le Masque » d'avant-guerre avec jaquette, la « Série noire » brochée des années 45-48, la collection « Un Mystère » numérotée en chiffres romains, la tête de collection du « Club du livre d'anticipation », ou les premiers « Spécial Police », « Anticipation » et « Angoisse » des éditions « Fleuve noir ». Certains titres sont des tirages de tête, d'autres sont enrichis d'envois, comme celui de Barjavel au R. P. Pirard ou celui de Claude Seignolle à Thomas Owen. Les amateurs trouverons de rares pseudonymes (de Frédéric Dard, Georges Simenon et Raymond Queneau) ainsi que les sept premiers numéros de la revue « Midi-Minuit fantastique ». Le libraire a également traqué les curiosités, comme par exemple un tirage hors commerce de Frédéric Dard réservé aux libraires, le premier roman de Serge Brussolo ou ce roman de Sylvie Granotier qui — selon l'auteur elle-même — n'a jamais été distribué et miraculeusement sauvé du pilon (avec envoi)

 

Baronian conclut la préface comme suit : « Autant dire qu'avec ce catalogue je me sens en famille — en famille nombreuse. Et que tous les noms qui y figurent, à quelques petites exceptions près, sont les saints de mon calendrier intime et sentimental ».

 

Ce catalogue de luxe a été tiré à vingt exemplaires numérotés sur Vergé Conqueror crème 100 gr. enrichis d'un portrait des auteurs par un photographe réputé. Il reste peut-être quelques exemplaires… Renseignements : nikola_kojo@teledisnet.be

 

Yvan Chutka (Encre Noire n° 44), Engis, 2006



20/12/2006
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres